Skip to content

SimMan® 3G: du passé au présent

Historique de la sécurité des patients

Les initiatives concernant la sécurité des patients ont considérablement évolué au cours des 20 dernières années, conditionnant le développement de la simulation comme méthode de formation. Dans ce cadre, une solution de formation unique et complète a vu le jour et s'est imposée comme une référence dans le monde de la simulation médicale : SimMan de Laerdal.

Mais le SimMan d’aujourd’hui n’est plus le même que le SimMan sur lequel les médecins et les infirmiers se formaient à son origine.C'est popurquoi nous vous proposons de retracer l'évolution du premier SimMan jusqu'au SimMan 3G Plus.

2021

a pandémie de la Covid-19 a soulevé l'importance de réduire les disparités dans le domaine de la santé. L'inéquité en matière de soin est depuis longtemps une préoccupation majeure dans le monde de la santé. En effet, la majorité des personnes infectées, non prises en charge, sont des personnes de couleur, ou des personnes issues de milieux défavorisés. 

Afin d’améliorer les soins et d’aider les apprenants à développer les compétences nécessaires pour traiter des populations de patients diverses, Laerdal a lancé le SimMan 3G PLUS.  Cette solution modulaire et durable offre des peaux faciales interchangeables et une gamme de couleurs de peau pour représenter la diversité des vrais patients, et tout ça sur un seul simulateur.

2018

Le principal avantage de la simulation est de donner aux apprenants la possibilité de suivre une formation spécialisée dans un univers réel - une opportunité unique en terme d'apprentissage et d'intégration des pratiques cliniques. Reconnaissant la nécessité de former des équipes multidisciplinaires pour les spécialistes endovasculaires, les équipes de laboratoire de cathétérisme et les fournisseurs de soins préhospitaliers, Laerdal a développé SimMan Vascular. Construit sur la plate-forme SimMan 3G de Laerdal avec la technologie de simulation endovasculaire VIST® de Mentice à l'intérieur, SimMan Vascular est un simulateur intégré d'intervention patient et endovasculaire d'urgence.

2016

In 2016, Laerdal lance SimMan ALS, conçu pour répondre plus spécifiquement aux besoins des formateurs en soins d'urgence. Simple d'utilisation, interactif et sans fil, il permet l'entrainement et l'évaluation des compétences allant de la prise en charge simple à la délivrance de soins d'urgence spécialisés.

2015

En 2016, a JohEn 2016, une étude de Johns Hopkins a recencé plus de 250000 décès dus à une erreur médicale survenaient chaque année aux Etats Unis.2 Ces résultats prouvaient que les erreurs médicales constituaient la troisième cause de décès sur le territoire, derrière les maladies cardiaques et le cancer.3 le National Council of State Boards of Nursing (NCSBN) avait déjà publié une étude démontrant que la simulation pouvait remplacer avec succès jusqu'à 50% des heures cliniques traditionnelles dans le programme de soins infirmiers préalables à la licence.4

À la suite de ces deux études, les organisations et les professionnels de la santé ont oris conscience de la nécessité d'infléchir cette tendance.

2014

In 2014, Laerdal développe SimMan 3G Trauma. spécialement conçu pour répondre aux besoins de formation des services d'urgences militaires et civiles.

Le SimMan 3G version Trauma fournit une solution idéale pour l'entrainement à la traumatologie. Il permet également la simulation d'interventions telles que le contrôle d'hémorragie et la gestion des voies aériennes.

Robuste et fiable, il peut rendre possibles des scénarios de patient divers et polyvalents, par exemple d’une urgence dans un lieu éloigné, d’un champ de bataille ou d’une unité hospitalière surchargée.

2012

En 2012, le Groupe Leapfrog introduit le Score de sécurité des hôpitaux, Un classement de plus de 2 500 hôpitaux, en fonction du degré de sécurité de leurs pratiques cliniques.5 Au cours de la même année, les Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS) ont lancé le modèle des organismes de soins responsables (ACO) Ces iniatives conjointes ont eu pour effet d'inciter les établissements de soins à gérer leur budget sur le long terme tout en proposant des prestations de soins de qualité.6

Ces deux mouvements en faveur de la sécurité des patients témoignaient d'une demande croissante de transparence de la part du grand public et du gouvernement, réaffirmant la notion de responsabilité des professionnels de la santé et des organisations au sein desquelles ils travaillaient.

2010

En 2010, Laerdal présente le SimMan Essential. SimMan Essential propose des fonctionnalités cliniques complètes permettant d'enseigner les compétences de base de la gestion des voies aériennes, de la prise en charge respiratoire et cardiaque.

En élargissant sa gamme de simulateurs, Laerdal offre aux clients le pouvoir de choisir une solution adaptée à leurs besoins. Simman essentiel a rapidemment été considéré comme un élément essentiel à la formation au sein des services d'urgences, de l’armée, et de l’hôpital.

2009

Afin de répondre à la nécessité d'intégrer des réponses physiologiques haute fidélité à un simulateur pouvant s'utiliser in situ - c’est-à-dire, dans un véritable environnement clinique - Laerdal développe le SimMan 3G. Ce simulateur de la famille SimMan est capable de simuler des symptômes à la fois neurologiques et physiologiques.Mobile grâce à sa technologie Wi-Fi, SimMan 3G offre aux formateurs la flexibilité indispensable pour mettre en oeuvre des formations en équipe..

2004 à 2007

The Human Factor (2004) met en lumière l’importance du travail d’équipe et de la communication.7 Les recommandations visant à réduire les erreurs comprenaient l’utilisation de l’outil SBAR (situation, contexte, évaluation, recommandation) et des tactiques de communication en boucle fermée.

En 2006, l’Agence de la recherche et de la qualité des soins de santé (AHRQ) a publié "Stratégies et outils d’équipe pour améliorer le rendement et la sécurité des patients (TeamSTEPPS)". Ces idées ont été conçues pour servir de norme nationale pour la formation des équipes en soins de santé.8 Peu de temps après, en 2007, l’Institut d’éducation à la qualité et à la sécurité des infirmières et infirmiers (QSEN) a créé les compétences du QSEN. Les compétences peuvent être appliquées dans une multitude de milieux afin de former des infirmières qui ont les connaissances, les compétences et les attitudes nécessaires pour améliorer continuellement la qualité des soins de santé.9

Chacune de ces initiatives a mis en évidence le fait que la communauté des soins de santé avait commencé à réagir aux menaces à la sécurité des patients.

2001

En 2001, l’Institute of Medicine (IOM, ou institut de Médecine) publie l’article révolutionnaire « Crossing the Quality Chasm: A New Health System for the 21st Century ». En réponse aux quelques 98 000 décès survenus chaque année dans les hôpitaux américains en raison d’erreurs médicales, l’OIM a défini six objectifs pour fournir des soins de qualité. Dans cet ouvrage, L’OIM déclare que les soins de santé devraient être : "sûrs, performants, centrés sur le patient, opportuns, efficaces et équitables"10

L’IOM met en avant et au centre de préoccupations la question de la sécurité des patients, avant les décideurs politique, et porpose des plans d’action.

Quel simulateur SimMan convient à vos besoins ?

Le SimMan de Laerdal a évolué au fil des années afin d’aider les professionnels de la santé à répondre aux nouveaux défis de formations. Aujourd’hui, il existe un portefeuille SimMan complet capable de répondre à tous vos objectifs de formation.

Afin de vous orienter dans votre choix de simulateur, nous vous proposons de remplir ce formulaire.

Télécharger le formulaire